La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès

Théâtre La Boutonnière, La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie KoltèsThéâtre La Boutonnière, La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès

Informations

En cours

La nuit. La pluie.
Un homme accoste un inconnu dans la rue.
Il lui parle de travail, de putes, d’argent, de salauds, de flics, d’armée, de politique, du Nicaragua, de la jouissance impossible et du rêve fou d’un peu d’herbe où poser ses fesses ne serait-ce qu’un instant...
Quel titre ! Mystérieux et sombre, promesse de poésie, de peur et de secrets.
Un titre qui évoque l’ombre et les arbres, or nous voici plongés sous les lumières blafardes de la nuit urbaine. Koltès écrit en 1977 ce texte brûlant - aujourd’hui politiquement explosif à l’heure où l’Autre est un étranger.

Un spectacle de la Compagnie Bordcadre, créé en 2019 au Café de la Danse, repris au Lavoir Moderne Parisien et au Petit Louvre au Festival d'Avignon.
Avec l'accueil de ce spectacle, le Théâtre La Boutonnière et BordCadre posent les premières pierres d'une mutualisation.

Note d'intention
La parole que contient ce texte est poétique à l'envers, parce qu'elle est brute, parce qu'elle racle, parce qu'elle est rayée. Répétitions, boucles, redites, motifs qui s'enchevêtrent et se répondent chaque fois
différemment, cauchemar et délice d'apprentissage pour l'acteur.
C'est une parole de contraste.En montant cette pièce, ma crainte était de noyer lespectateur pris en otage par la logorrhée de l'étranger, au point de le rendre incapable d'entendre et d'écouter
l'extraordinaire parole de Koltès. Il était fondamental pour moi que la situation et ses enjeux soient limpideset concrets. C'est pourquoi un hold up scéniquefait la particularité de cette mise en scène rendant
effectivement audible le texte et générant une instabilité propice à cette folle nuit.
Le protagoniste est un de ces inconnus envahissants qui, de façon intempestive, nous tombent parfois sur le coin du nez au détour d'une rue. « L'Autre »! Le relou, le mendiant, l'étranger. Il ressemble à ceux qui se
multiplient sur les trottoirs de nos villes, parmi les rats, sans abri sous la neige et la pluie, arpentant le métro. Ces « autres » que nous laissons (sur)vivre ou périr à nos côtés, évitant leurs regards, retenant nos mains que nous
ne savons pas comment tendre, pris que nous sommes dans nos propres engrenages, révélateurs d'une civilisation malade d'hypocrisie.
Et alors qu'il parle, cet autre, qu'il se répète, qu'il nous envahit de sa parole débordante, c'est nous-mêmes que nous rencontrons, nous l'enfant vibrant au coeur brisé, révolté par l'incohérence du monde, par le mensonge
social, nous aspirant au partage, à la paix, à l'amour. Cet « autre », c'est nous avec ce que nous avons de plus enfoui. Puis fascinés nous découvrons dans ce reflet distordu un nous intègre, prêt à accepter les
conséquences radicales de nos convictions, à être ce fameux « changement que nous voulons voir dans le monde ».

Il s'agit d'accompagner le spectateur à travers le miroir dans une expérience sensible et troublante, celle du catalogage immédiat de la différence, de l'altérité radicale, pour ensuite le saisir par surprise de cette
chose universelle et intime : être en (-) vie.

Cécile Rist - metteuse en scène

Dates
18 et 19 janvier à 19h
25, 26, 27 janvier à 20h
1er, 2, 3, 8 et 9 février à 19h
10, 15, 16, 17, 22, 23 et 24 février à 20 h
1er, 2, 3, 8, 9 et 10 mars à 20h
Durée
1h25
Entrées : 25€ Tarif plein, 16€ Tarif réduit (chômeurs, RSA, -25 ans)
Réservations recommandées en raison des obligations sanitaires (port du masque obligatoire)


Une production de la compagnie BordCadre
avec le soutien de l'AF&C et de la SPEDIDAM

Réservation

  • Création 2020
L'équipe

Mise en scène : Cécile Rist
Assistants : Gilles Comode et Mélanie Carrel-Colomb
Recherches musicales : Bastien d’Asnières
Collaboration aux lumières : Carole Van Bellegem
Conseiller au mouvement : Matthieu Gaudeau
Avec Guillaume Tobo

Attachées de presse
Isabelle Muraour 06 18 46 67 37
Emily Jokiel 06 78 78 80 93
www.zef-bureau.fr

Attachée de diffusion
Emmanuelle Dandrel 06 62 16 98 27
emma.dandrel@gmail.com

Attachée de communication
Fleur Breteau
bordcadre@orange.fr

Crédits

Jérémie Leloup

Avec le soutien de